ARTICLES
    Modifié 21 Apr. 2017
    Les rencontres de l'innovation

    Objets connectés : Solutions gadgets ou efficaces pour la santé ?

    Dans le cadre de la délégation de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche, de l'Innovation et du Numérique, la Ville de Carcassonne organise des rencontres de l’innovation sous la forme de conférences/débats.
    Elles consistent en des regards croisés entre chercheurs, enseignants, étudiants, entrepreneurs ou porteurs de projet de startups, autour d’une même thématique d’innovation liée en particulier au numérique. Ces rencontres permettent de vulgariser et de faire connaître les avancées de la recherche et développement, de l’innovation, des nouvelles technologies auprès des industriels ou startups et du grand public

    Objets connectés : Solutions gadgets ou efficaces pour la santé ?
    Conférence présentée par le Professeur Grégory NINOT de l' Université de Montpellier

    Les objets numériques santé non implantables envahissent notre quotidien. Podomètre interactif, balance pèse personne connectée, cigarette électronique pour arrêter de fumer, jeu vidéo santé (« serious game »), pilulier électronique, gym mémoire sur tablette numérique, chaussure évaluant la dépense énergétique, lunette de suivi glycémique … L’offre est pléthorique. 
    Certains objets numériques visent à aider un diagnostic médical par des mesures biométriques et comportementales. D’autres ambitionnent de devenir de véritables solutions de prévention et/ou de soin. Cette seconde partie entre dans le domaine des interventions non médicamenteuses (INM) qui est en pleine effervescence depuis 2010. Leur usage peut être prescrit ou recommandé par des professionnels de santé ou de la prévention. Leur offre s’étend chaque jour davantage. Mais sont-ils vraiment sûrs ? Sont-ils vraiment efficaces pour prévenir une maladie ou traiter des symptômes ? Sont-ils vraiment adaptés aux besoins des seniors ? Sont-ils vendus au juste prix ? Sont-ils vecteurs d’accroissement des inégalités sociales ? Ou, finalement, sont-ils juste des gadgets qui finiront au placard comme tellement d’autres ?
    Un enjeu majeur est de pouvoir les évaluer scientifiquement et déterminer leur véritable valeur ajoutée au niveau de la santé et de la qualité de vie. Or, aujourd’hui, aucune procédure d’évaluation n’est admise de tous, comme c’est le cas pour la validation des médicaments. Les utilisateurs et les professionnels de santé sont livrés à eux-mêmes. Les fabricants ne savent pas quelle démarche de validation et de surveillance suivre. Les chercheurs s’opposent sur les meilleures modalités de protocole d’étude amont et aval. Les décideurs ne disposent pas d’outils réglementaires et juridiques autres que des normes de fabrication. 
    La conférence fait un point sur le sujet.