Piano à quatre mains

    Achetez vos places !

    Point Accueil Culture billetterie
    33 (0) 468 115 915 - pacbilletterie@mairie-carcassonne.fr

    Jeudi 23 mars 2017 - 20:30

    Henri ORMIERES, piano
    Naïra YAVER-OGANESSIAN, piano

    Programme
    Johannes BRAHMS Sérénade n°1 opus 11en ré majeur
    Allegro molto / Menuets 1 et 2 / Scherzo / Rondo
    Franz LISZT Préludes
    Pause
    Antonin DVORAK De la forêt de la Bohême opus 68
    Les veillées (au rouet) / Le lac noir / La nuit
    de Walpurgis / A l’affût / Le calme de la forêt
    Des temps agités / Deux danses slaves

    Durée : 1h45

    Tarif Unique 22€
    Tarif Jeune 10€

    Frais de location inclus

    "De l'orchestre au piano - Quand les compositeurs transcrivent".

    L’art de la transcription au piano… Art majeur depuis la deuxième moitié du XIXème siècle... Liszt, Brahms ou Dvorak en ont été très soucieux, n’abandonnant à personned’autre le soin de ré-écrire pour l’instrument-roi de l’époque celles de leurs oeuvres auxquelles ils tenaient le plus. Faisant cela, ils se sont assurés eux-mêmes que leur geste musical ne serait pas trahi. Ils affirment aussi l’importance qu’ils attachent au piano, et la confiance qu’ils portent à sa capacité d’expression. Ce concert nous permet d’écouter la Sérénade opus 11 de Brahms, oeuvre de jeunesse, contemporaine de son premier concerto pour piano ; puis, ce que l’on considère comme l’oeuvre symphonique majeure de Liszt, Les Préludes, composition qui aurait été inspirée par « Les nouvelles méditations poétiques » de Lamartine. De la forêt de la Bohême: dans cette pièce, Dvorak nous livre la vision romantique d’un voyage à travers une région qui lui est chère, La Bohême. Après le rêve, la danse, avec deux danses slaves. Deux interprètes bien connus des Carcassonnais pour défendre ce répertoire. Pianiste, organiste, Henri Ormières est un artiste éclectique ; il est le directeur du Choeur Saint Louis, titulaire du grand orgue de l’église Saint Vincent, il a fondé le Festival « Vents d’Anges ». Sa carrière de soliste l’emmène dans le monde entier. Née à Erevan (Arménie) dans une famille de musiciens,
    Nayra Yaver-Oganessian commence très tôt ses études de piano. Après avoir achevé ses études supérieures, elle entame sa carrière professionnelle et s’intéresse plus particulièrement à la musique de chambre, c’est ainsi qu’elle rejoint Henri Ormières pour former un duo remarqué, parcourant avec bonheur le répertoire du piano à quatre mains.