ARTICLES
    Modifié 23 May. 2017

    Centre de congrès : histoire d'un chantier réalisé dans un temps record

    La création d’un véritable Centre de Congrès à Carcassonne était attendue depuis plusieurs années maintenant.
    Gérard Larrat, Maire de Carcassonne, en avait fait une des priorités de son mandat : doter la ville d’une véritable structure bénéficiant d’un équipement technologique moderne et permettant l’organisation de congrès, séminaires, salons, spectacles et événements en tout genre.
    S’ouvrir non seulement au Tourisme d’Affaires pour créer de l’économie tout au long de l’année, notamment en basse saison, mais aussi attirer et proposer des évènements de grande ampleur, permettra à la ville de Carcassonne de jouer un rôle clé dans la nouvelle région Occitanie.
    De par sa position géographique, le Centre de Congrès se positionne désormais comme un équipement stratégique pour proposer aux entreprises, associations et organisateurs d’événements, des services sur mesure et de qualité.

    Un chantier réalisé dans un temps record : Novembre 2016 / Mai 2017

    Coût des travaux :
    Coûts études : 88 443 €
    Coûts travaux : 1 299 502,80 €, dont 404 044 € réalisés en régies par les services municipaux
    Coûts équipements : 1 459 857 €
    Fournitures Travaux en régies : 174 029 €

    Coût total de l’opération : 3 021 832 €
    dont 800 000€ TTC de subvention de l’Etat
    au titre du Fonds de Soutien à l’Investissement Public Local

    Le chantier qui s’est achevé la semaine dernière a été exemplaire à bien des égards :

    • Réalisation dans des délais très courts, puisque les premières démolitions sont intervenues le 14 novembre 2016, au lendemain du salon de l’habitat. Soit 24 semaines d’intense activité.
    • Coordination remarquable des interventions concomitantes des entreprises et des services municipaux.
    • Réactivité dans l’adaptation aux contraintes liées à des travaux de réhabilitation et/ou de réaménagement, ainsi qu’aux spécificités techniques d’une salle de spectacle.
    • Tenue de l’enveloppe budgétaire.

    Un chantier réalisé avec succès grâce à l’implication totale de tous les acteurs qui ont oeuvré tout au long de ces 24 semaines pour que cet
    ambitieux projet municipal se concrétise :

    • 22 entreprises (titulaires et sous-traitants liste ci -après), majoritairement locales, qui se sont particulièrement investies et ont mobilisé les moyens humains et matériels requis pour réaliser leurs interventions dans des délais contraints.
    • 9 bureaux d’études spécialisés qui sont intervenus depuis la conception du jusqu’à sa réception.
    • 16 services municipaux qui ont pris une part considérable dans les travaux de cette opération.
    • 18 fournisseurs, majoritairement locaux, pour les achats de matériaux relatifs aux travaux réalisés par les services municipaux.
    • 4 prestataires de services : location d’engins, nettoyages.

    Pour appréhender au mieux le nouveau Centre de Congrès, il convient de prendre en compte certaines données qui mettent en exergue le contexte de sa programmation, les coûts induits, ainsi que les spécificités innovantes de son mode de réalisation.

    D’une structure polyvalente à un Centre de Congrès modulaire multi-activités

    Construit sur une partie de l’hôtel Dieu, démoli en 1977, la salle du Dôme comprend lors de sa livraison en 1984, une grande salle de 2 000 m² tribunes incluses et des vestiaires. Par la suite, des bureaux et une salle d’échauffement ont été rajoutés.
    Sa vocation première d’espace polyvalent se traduit par une utilisation allant de la configuration sportive avec notamment le handball, à des concerts, des expositions et autres salons.
    Cet outil permettait de répondre à des besoins locaux ou de proximité avec une conception et des fonctionnalités désormais surannées, mais ne constituait pas la structure dont Carcassonne avait besoin pour ancrer son rayonnement en tant que phare touristique d’une région Occitanie en plein essor.
    Pour assurer une transition cohérente entre une salle polyvalente d’une ville moyenne de province et un outil adapté aux orientations que la municipalité entend insuffler (développement du tourisme d’affaires, évènements à vocation internationale, salle de concert modulable, séminaires…), tout en continuant à satisfaire une partie d’événements locaux, un projet innovant et approprié se devait de voir le jour.

    Le Centre de Congrès répondra à l’ensemble de ces exigences, avec :

    • Une salle de 2 000 m² avec 795 places assises en tribunes fixes et jusqu’à 737 places sur une nouvelle tribune rétractable et modulable
    • 6 salles de réunions ou séminaires de 44 m² à 140 m² totalement équipées des dernières technologies, pour répondre aux différents besoins
    • Une salle de préparation pour la restauration
    • Une salle de vie, dédiée aux organisateurs
    • Une loge artiste
    • 3 zones de stockage de matériels
    • Dernières technologies de l’information et de la communication
    • Modularité avec ses 32 configurations potentielles, validées par la commission de sécurité, permettant d’accueillir un large panel d’évènements du séminaire en petit comité aux concerts pouvant accueillir jusqu’à 2 595 personnes, ou en salle de spectacles sportifs pour 2 167 spectateurs
    • Vestiaires douches et autres commodités

    Un chantier privé / public réussi !

    La réalisation de ce chantier revêt également un caractère remarquable du fait de l’intervention concomitante et imbriquée de 22 entreprises spécialisées dans 19 secteurs du bâtiment et des travaux publics, avec celle des 81 agents municipaux intervenant dans 16 corps de métiers.
    Certains jours, plus de 50 personnes se côtoyaient sur ce chantier sans difficultés grâce à la coordination gérée par les services techniques.
    Loin de constituer un écueil ce « partenariat privé /public » fut riche d’échanges et des plus efficaces.
    L’implication, l’adaptabilité et la réactivité de tous ces acteurs, et tout particulièrement celle des services municipaux, démontrent s’il en était besoin, qu’une organisation, une rigueur et un projet partagé permettent de renverser des montagnes, y compris en 24 semaines.

    Liste des entreprises

     

    Gros oeuvre plâtrerie : Gils
    St plâtrerie y compris DI projection St de 2ème rang coupe-feu : Gastou
    St chape ciment : Prosol
    St carrelage et sol : Serrano
    St enduit façade : Ravalement 2000
    Subséquent menuiserie bois lot 2 de l’opération : HBC design
    Menuiseries extérieures : FMA
    Serrurerie : Audoise ferronnerie
    SSI : Cegelec
    Chauffage plomberie ventilation : Raynier/Raynier energies
    Peinture façades : Munoz
    Etanchéité : EPE
    Revêtements parking et cour : COLAS
    Charpente métallique : Courcières
    Branchement EU : Echo TP
    Alarme intrusion : Automatic alarme
    Réfection des chéneaux périphériques
    de la toiture principale : Pochon
    Restauration façade ouest : Audabram
    Prestations de sécurité incendies
    (extincteur, plans sécurité…) : Da Costa
    Caches lumière : Alzina
    Tribune télescopique : TP Sport
    Mobilier : Bureau service
    Ecrans et matériels : Kinesik