Dôme de l’ancien Hôpital

    18e siècle

    En 1728 un legs de Guillaume IV Castanier permet d’entreprendre la construction d’un véritable Hôtel-Dieu, terminé vingt-ans plus tard. Les salles communes du rez-de-chaussée sont disposées en croix grecque, au centre de laquelle se trouve la chapelle, ce qui permet aux malades alités d’assister à la messe. En 1977, quand l’hôpital est détruit, ne sont conservés que le dôme couvert de tuiles vernissées et la porte de la rue Georges-Brassens.
    Claude MARQUIE – Le patrimoine des communes de la Méridienne verte – Edition Flohic