PAGES
    Modifié 20 Nov. 2015

    Paul Lacombe

    (Carcassonne 11 juillet 1837 – 5 juin 1927)

    Le milieu familial aisé de négociants ne l'oblige pas à suivre seulement la carrière d'industriel drapier. Bien disposé pour la musique, il reçoit de sa mère les premières leçons que complète l'enseignement de François Teysseyre. Lors de voyages en France et à l'étranger, la fréquentation des maîtres lui permet de se perfectionner. Il dédie sa première œuvre à Georges Bizet dont il devient l'élève. Etant parmi les premiers fondateurs de la Société Nationale de Musique, il rencontre Gounod, d'Indy, Chabrier, Fauré et surtout Massenet. Partagé malheureusement entre la profession d'industriel et sa passion de la musique, il n'est pas soutenu par la critique de l'époque. Aimant trop Carcassonne et la Montagne Noire (son père avait acheté le domaine de la Forge à Montolieu) il passe une vie agréable, même si les Concerts Colonne et Lamoureux jouent ses œuvres pendant plus de vingt ans en son absence…. Influencé par Mendelssohn, Schumann et Chopin, il écrit des compositions pleines de charme et d'élégance. Elu à l'Institut sous le parrainage de Saint-Saëns, il vit retiré à Carcassonne jusqu'à sa mort, malgré l'insistance de Massenet et Chabrier.